Monolith, un passé, une histoire !

assets/images/tests/condemned-criminal-origins/condemned-criminal-origins_p1.jpg
Lors de la sortie de la Xbox 360 le 2 décembre 2005 (en Europe), des titres de grande qualité, étaient disponibles pour le lancement de cette machine nouvelle génération avec, comme exemple, Call of Duty 2, Perfect Dark Zero ou Kameo : Elements of Power. Mais un titre, avait retenu mon attention : Condemned ! Un jeu en vue à la troisième personne mélangeant enquête et action dans un univers glauque et des plus mal famé. Condemned est l'œuvre du studio Monolith, ayant déjà un passif avec le genre horrifique sur la saga F.E.A.R. ! Mais pour les plus jeunes d’entre vous, sachez que leurs deux dernières productions étaient les fameux épisodes dérivés du Seigneur des Anneaux : La Terre du Milieu (L’Ombre du Mordor & L’Ombre de la Guerre). On peut donc dire qu’avec l’arrivée prochaine de Wonder Woman, cela fait un long moment qu’ils ne sont pas revenus au genre qui les a fait connaitre, et avec Condemned à l’époque, le concept était de pousser l’horreur à son paroxysme.

Le thriller vidéoludique ultime ?

assets/images/tests/condemned-criminal-origins/condemned-criminal-origins_p2.jpg
Vous incarnez un enquêteur du nom de Ethan Thomas qui tente d'arrêter un serial killer qui met en scène ses meurtres (un peu à la façon du film Seven). Ce dernier semble jouer avec nous tout au long de cette aventure en déposant des indices par ci par là, nous laissant toujours un train de retard. Les développeurs ont voulu, selon leurs dires, créer un FPA (First Person Adventure). Un titre se jouant à la première personne mais n'étant pas vraiment un FPS, mixant plutôt sur de l'action à main nue (avec la possibilité d’utiliser des armes jusqu’à leur destruction, voir un flingue) et enquêtes.

Seul contre tous !

assets/images/tests/condemned-criminal-origins/condemned-criminal-origins_p3.jpg
Notre pseudo-héros part donc enquêter sur des meurtres dans des coins et des ruelles crades, mal famés avec pour seuls occupants des sans-abris, des toxicomanes et des rats. Les forces de ce titre sont son atmosphère inquiétante, ses combats brutaux, son sound design (aujourd'hui encore difficilement égalable), ainsi que ses phases d'enquêtes nous permettant de souffler après ces moments stressants. Bien que parfois assez difficile à prendre en main, le gameplay se révèle suffisamment bon et équilibré. Soulignons également que l'univers est extrêmement glauque et malaisant. Techniquement, le jeu à une vrai identité et nous immerge facilement grâce à son scénario le temps d’une nuit dans les bas fonds de la ville fictive américaine de Métro, à l'atmosphère irrespirable.

Galerie Photos

Vidéo

Les plus Les moins

Points positifs

  • Atmosphère incroyable
  • Un Sound design unique
  • Violence visuelle et auditive
  • Scénario brillant
  • Un stress réel

Points négatifs

  • Mécaniques vieillottes
  • Traduction inégale

En conclusion

9
Près de 17 ans après sa sortie, soyez assurés qu’aucun jeu du genre n'a réussi, selon moi, à atteindre ce degré de perfection en termes d'atmosphère, de scénario et sound design. Les mécanismes de gameplay ont bien évidemment vieilli, la traduction de l'époque laisse à désirer par moments, mais ces petits défauts ne sont rien en comparaison de cette aventure unique. Vous pouvez le trouver facilement en disque ou en dématérialisé à petit prix. Test rédigé par Stelli 78

Testé par CN Play (CN Play)

CN Play
""
Partager le test